Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

Le Football et le Rugby en Languedoc-Roussillon-Midi- Pyrénées

Le Football et le Rugby en Languedoc-Roussillon-Midi- Pyrénées

Le Football et le Rugby en Languedoc-Roussillon-Midi- Pyrénées

Venus de Grande Bretagne, le football et le rugby apparaissent en Occitanie à la fin du XIXe siècle et au début du XXe. Il est intéressant de constater que le mythique Football Club de Sète (qui s’écrit « Cette » jusqu’en 1928) adopte le maillot rayé vert et blanc du Celtic de Glasgow et que le club de rugby à XV dénommé Union Sportive Arlequins Perpignanais (USAP) fait explicitement référence au club des Harlequins de Londres.
Ces deux sports sont d’abord pratiqués par une jeunesse bourgeoise (étudiants, grands lycéens…) et s’ouvrent à une clientèle populaire surtout dans l’entre-deux-guerres.

La création et le développement de ces sports est une manifestation spectaculaire de l’évergétisme* des notables : négociants d’origine suisse à Sète, vieilles familles terriennes biterroises, chapeliers de Limoux, mégissiers de Graulhet, entrepreneurs montpelliérains etc. Dans les années 1960, le Toulouse Football Club est dirigé par Jean-Baptiste Doumeng, le « milliardaire rouge » ! Cette tradition se poursuit jusqu’à nos jours, la plupart des dirigeants de football et de rugby de la région sont toujours issus de ce milieu, les exemples les plus spectaculaires étant aujourd’hui ceux des deux hommes d’affaires d’importance internationale pour le premier et nationale pour le second que sont Mohed Altrad, patron du club de rugby à XV de Montpellier et de Louis Nicollin, propriétaire du club de football de la même ville.
À l’origine et jusque dans les années 1960, l’Ouest de la région est terre de rugby à XIII ou à XV avec des clubs d’importance nationale à Toulouse, Carcassonne, Quillan, Limoux, Narbonne tandis que l’Est, à la seule exception de Béziers, parait voué au seul football avec des équipes professionnelles à Sète, Montpellier et Nîmes.

Concernant le rugby, avant la Seconde guerre mondiale, le Jeu à XIII domine largement dans la région jusqu’à ce que le gouvernement de Vichy n’en interdise la pratique dans toute la France. Après la Libération, ce sport demeure très minoritaire en France mais la région se distingue encore par une belle vitalité dans ce domaine trustant toujours les titres en championnat de France : au total 12 titres pour l’A. S. Carcassonne, 11 pour le XIII Catalan, 6 pour Saint-Estève et pour Lézignan, 4 pour Pia, 1 pour Limoux. Aujourd’hui, le club des Dragons Catalans est le seul club français évoluant depuis 2006 au sein de la Super League britannique.

Les clubs de rugby à XV de la région ont aussi occupé une place éminente au sein du rugby français. Ont remporté le championnat de France : le Stade toulousain avec 19 titres, l’Association Sportive Biterroise (11 titres), l’US Agen (8 titres), l’Union Sportive Arlequins Catalans (7 titres), le Castres Olympique (4 titres), le Racing Club Narbonnais (2 titres) et l’Union Sportive de Quillan (1 titre). Le Stade Toulousain est le seul club de la région à avoir été champion d’Europe (quatre fois).

Les passionnés de rugby de toute la France connaissent toujours les noms de quelques grands joueurs de la région : Puig-Aubert, de l’A.S. Carcassonne, en Jeu à XIII, Armand Vaquerin, de l’Association Sportive Biterroise, qui détient le record de championnats de France de rugby à XV remportés avec 11 titres entre 1961 et 1984, les frères Spanghero du Racing Club Narbonnais, Jean-Claude Skréla et Yannick Jauzion à Toulouse… Parmi les entraîneurs se détachent les noms de Raoul Barrière à Béziers et de Guy Novès à Toulouse.

En football, le palmarès est moins prestigieux : le Football Club de Sète a remporté deux fois le championnat de France en 1934 et 1939 et le Montpellier Sport Club une seule fois en 2012. Toutefois, deux dirigeants du Football Club de Sète, Georges Bayrou et Emmanuel Gambardella sont à l’origine de l’adoption du professionnalisme dans le football afin de supprimer l’amateurisme marron et la région est fière de ses trois champions du monde de football en 1998 : Fabien Barthez, Laurent Blanc et Vincent Candella.

Le football et le rugby à XV sont aujourd’hui, ici comme ailleurs en France et grâce à la télévision, des sports de masse et, à côté des équipes professionnelles, il y a des centaines d’équipes amateurs d’adultes et d’enfants avec un encadrement de valeur basé surtout sur le bénévolat. Récemment sont apparues les premières équipes féminines de football et même de rugby notamment à Albi, Montpellier, Nîmes, Rodez, Toulouse.

C’est à travers ces deux sports que les villes affirment leur cohésion comme le montrent les foules impressionnantes rassemblées, pour le rugby, sur la place du Capitole à Toulouse, dans les rues de Perpignan ou sur les allées Paul Riquet de Béziers les soirs de finale de championnats de France et, pour le football, sur la place de la Comédie à Montpellier pour fêter ce même titre de champion de France.

J. S.

*L’évergétisme, pratiqué déjà dans la Rome antique, consiste pour les notables à utiliser une partie de leurs richesses au bénéfice de la collectivité notamment des classes populaires, cette relative distribution des richesses étant considérée comme facteur de paix sociale.

Dernière modification le — par


Laisser un commentaire

  • Le Football et le Rugby en Languedoc-Roussillon-Midi- Pyrénées
  • Le Football et le Rugby en Languedoc-Roussillon-Midi- Pyrénées
  • Le Football et le Rugby en Languedoc-Roussillon-Midi- Pyrénées