Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

Marie Durand

Marie Durand

Marie Durand

Marie Durand est née en 1711 en Ardèche dans une famille protestante pratiquante, et ce malgré la révocation de l’Édit de Nantes (1685). Son frère Pierre, pasteur actif lors des “assemblées du désert” en Cévennes, a réussi à échapper aux autorités, qui se retournent contre le père, Étienne, ainsi que la jeune Marie.

Cette dernière alors âgée de 18 ans est enfermée dans la tour de Constance à Aigues-Mortes avec d’autres protestantes de tous âges et de toutes conditions. Refusant d’abjurer sa foi, elle y reste détenue durant trente-huit ans (1730 à 1768).  Tout au long de sa captivité, Marie Durand encourage ses compagnes de captivité et écrit de nombreuses lettres, suppliques ou remerciements, à ceux qui envoyaient des secours, au pasteur nîmois Paul Rabaut chargé de s’occuper des prisonnières et à sa nièce, Anne, fille de son frère Pierre, réfugiée à Genève.

Elle est libérée grâce à l’intervention du gouverneur du Languedoc et retourne finir ses jours dans sa maison natale, aujourd’hui transformée en musée du Vivarais protestant. Marie Durand est une personnalité emblématique de l’histoire des Huguenots par sa lutte sans faille pour sa foi, dont témoigne le célèbre « résister » gravé sur la margelle du puits de sa prison.

Dernière modification le — par


Laisser un commentaire

  • Marie Durand
(1711-1776)
15/07/1711 Bouchet-de-Pranles
00/07/1776 Bouchet-de-Pranles

Personnages liés

Panier