Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

Joë Bousquet

Joë Bousquet

Joë Bousquet

Joë Bousquet est un poète et écrivain du XXème siècle, né en 1897 à Narbonne. Malgré une adolescence agitée où Bousquet baigne dans la drogue, il s’engage dans l’armée en 1916, et est récompensé par la croix de guerre pour son courage. Il prend part au combat de Vailly en 1918 et reçoit une balle allemande dans la colonne vertébrale, il perd alors l’usage de ses membres inférieurs. C’est à partir de ce jour qu’il restera alité dans une chambre à Carcassonne.
Il contribua à la fondation de la revue Chantier, qui fusionne par la suite avec Cahiers du Sud, qui continuera de paraître même après sa mort.
Ses débuts en tant qu’écrivain sont marqués par la parution du Journal Intemporel et de La Fiancée du Vent.

Cette chambre dans laquelle il est confiné devient peu à peu le lieu de rendez-vous de nombreuses personnalités en vogue, écrivains et artistes, tels que Paul Valéry, Paul Eluard, Jean Paulhan et bien d’autres.
Dès 1939, il abrite des écrivains fuyant la zone nord. Il publie un numéro spécial des Cahiers du Sud sur Le Génie d’Oc et l’Homme Méditerranéen, se voulant ouvertement opposé au régime nazi.

On ne compte plus le nombre de journaux, poèmes, romans, ou missives qu’il signa de sa plume. Mais son handicap force l’avancée de la vieillesse sur l’esprit de Bousquet, et il décède en 1950 à Carcassonne.
La maison où il a vécu est aujourd’hui ouverte au public, elle abrite le Centre d’études Cathares René Nelli et le Groupe Audois de Recherche et d’Animation Ethnographique (GRAË).

Dernière modification le — par


Mots-clefs :

Laisser un commentaire

  • Joë Bousquet
(1897-1950)
19/03/1897 Narbonne
28/09/1950 Carcassonne
,
,

Personnages liés

Panier