Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

Jean Jaurès

Jean Jaurès

Jean Jaurès

Né à Castres, Jean Jaurès fait de brillantes études, obtient une agrégation de philosophie, enseigne à Albi avant d’occuper un poste de maître de conférence à la faculté des lettres de Toulouse. Il s’engage très tôt en politique : il est élu député du Tarn en 1885 (jusqu’en 1889), entre au conseil municipal de Toulouse et devient maire-adjoint à l’instruction publique. Converti aux idées socialistes, il prend fait et cause pour les mineurs de Carmaux lors de la grève de 1892 ; il sera d’ailleurs élu député de cette commune de 1893 à 1898 . A partir de 1898, il prend la défense du capitaine Dreyfus et acquiert alors une stature politique nationale. Co-éditeur du journal socialiste républicain La Petite République, il participe en 1902 à la fondation du parti socialiste. Réélu député de Carmaux en 1902 (il le restera jusqu’à sa mort), il fonde en 1904 le quotidien L’Humanité et crèe en 1905 la SFIO (Section française de l’Internationale ouvrière). Fondamentalement pacifiste, il s’oppose à l’entrée en guerre de la France en 1914, s’attirant les foudres de nationalistes. Le 31 juillet 1914, Jaurès est abattu par le nationaliste Raoul Villain à Paris. En 1924, ses cendres sont transférées au Panthéon. En 1981, François Mitterrand viendra s’incliner devant sa dépouille; en 1988, il inaugurera à Castres le centre national et Musée Jean Jaurès.

Dernière modification le — par


Laisser un commentaire

  • Jean Jaurès
  • Jean Jaurès
(1859-1914)
03/09/1859 Castres
31/07/1914 Paris
,

Panier