Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

Jean-François De Galaup, Comte de La Pérouse

Jean-François De Galaup, Comte de La Pérouse

Jean-François De Galaup, Comte de La Pérouse

Fils d’un noble albigeois, Jean-François de La Pérouse devient officier de Marine en 1756. Il s’illustre notamment au cours de la guerre de Sept Ans (1756-1763) et en menant plusieurs campagnes contre les Anglais en Amérique du Nord et aux Antilles. Il prend une part active à la guerre d’indépendance des États-Unis, au cours de laquelle il s’empare de deux forts situés dans la baie d’Hudson (1782). Nommé capitaine de vaisseau en 1785, il reçoit l’ordre de Louis XVI de partir en mission autour du monde. Les deux navires, la Bousole et l’Astrolabe, quittent le port de Brest le 1er août 1785. Ils atteignent le Brésil le 6 novembre 1785, le Chili en février 1786, abordent ensuite l’île de Pâques et Hawaï en mai 1786. Ils remontent ensuite la côte Nord-Ouest de l’Amérique du Nord jusqu’à l’île de Vancouver. L’expédition met ensuite le cap sur les îles Mariannes, Macao, les Philippines, le Japon, les îles Samoa puis Tonga. Le 7 février 1788, une lettre écrite par La Pérouse atteste sa présence à Botany Bay, en Australie. Il quitte ce continent le 10 mars 1788. Les deux frégates, prises dans un cyclone, sombrent corps et biens à Vanikoro (îles Santa Cruz) au cours du mois de juin 1788. En 1791, l’amiral d’Entrecasteaux dirige une expédition pour tenter de retrouver les deux navires, mais sans succès. Ce n’est qu’en 1826 que le capitaine britannique Dillon retrouve des vestiges du naufrage. En 1828, le capitaine Dumont d’Urville se rend à son tour sur les lieux et retrouve des ancres et des pierriers ayant appartenu à L’Astrolabe. Des ancres et des canons seront également découverts par le capitaine Légoarant de Tromelin. En février 1964, un plongeur néo-zélandais remonte des vestiges de La Boussole ; une partie en est exposée au musée La Pérouse d’Albi (ouvert en 1988). Toujours à Albi, une statue en bronze, oeuvre du sculpteur Nicolas Raggi en 1853, rend également hommage à cet « excellent navigateur, brillant combattant, chef très humain, esprit ouvert à toutes les sciences de son temps » qui « sut toujours habilement combiner prudence et audace, expérience et théorie. »

Dernière modification le — par


Laisser un commentaire

  • Jean-François De Galaup, Comte de La Pérouse
  • Jean-François De Galaup, Comte de La Pérouse
(1741-)
Comte de la Pérouse
23/08/1741 Albi (81)
1788 Vanikoro (Iles Santa Cruz)
, ,

Panier