Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

Jean-Antoine Chaptal

Jean-Antoine Chaptal

Jean-Antoine Chaptal

Né à Nojaret en Lozère le 5 juin 1756, après des études de latin et de philosophie, il entre en 1174 à la Faculté de Médecine de Montpellier, docteur en 1777 il à la société Royale comme aide anatomiste puis va se consacrer à la chimie. Louis XVI lui confie la chaire de chimie à Montpellier en 1782 et publie son livre : Mémoires de chimie. En 1789 il est pour la Révolution. En 1792, il publie Les éléments de chimie qui rencontrent un succès mondial ; l’ouvrage décrit un procédé de fermentation du vin et de valorisation du sucre la « chaptalisation ». Adhérent au parti des Girondins, dont les principaux députés seront arrêtés en en 1793, il se tourne vers le parti Fédéraliste dont il devient le président du comité central ; dans le même temps il met en œuvre la chaire de chimie à Toulouse.

Après la publication de Dialogue entre un Montagnard et un Girondin il est arrêté et libéré quelques jours plus tard, on fait ensuite appel à lui (comité de Salut Public) en le nommant Inspecteur des Poudres et des Salpêtres dans le Midi. Il prendra ensuite la direction de la fabrique de poudre de Grenelle.

En 1795 après avoir réformé l’enseignement de la médecine il retourne à Montpellier et ouvre une usine de produits chimiques qui devient florissante et publie aussi en 1798 Essai sur les vins.
En 1799 Napoléon règne et Chaptal rentre au Conseil d’État, puis devient Ministre de l’Intérieur en 1801. Il réformera les prisons et les écoles de pharmacie, créera l’École des Sages-Femmes, les chambres de commerces sont aussi rétablies par lui, et il fondera l’École des Arts et Métiers.

En août 1804 il démissionne de ses fonctions en désaccord avec le pouvoir, Napoléon le fait Comte d’Empire en 1808 ; le blocus des anglais en direction des ports français voit la raréfaction du sucre, Chaptal avec Delessert, travaille sur le sucre de betterave et en 1812 trouve le moyen de l’extraire, trois usines sont construites (Albi) en suivront plusieurs autres comme à Nanterre, Martigues .
1814, Chaptal vote la déchéance de l’Empereur, pendant les Cents jours il prend la direction générale du commerce et de l’agriculture, et devient Pair ; chassé par Louis XVIII, puis réhabilité mais ruiné ensuite par son fils il meurt le 30 juillet 1832 à Paris.

Dernière modification le — par


Laisser un commentaire

  • Jean-Antoine Chaptal
(1756-1832)
Jean-Antoine Chaptal
05/06/1756 Nojaret
29/07/1832 Paris
,

Personnages liés

Panier