Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

Gustave Courbet

Gustave Courbet

Gustave Courbet

Né à Ornans en 1819, Gustave Courbet commence des études d’art sans grand succès et finit par se rendre à Paris pour y faire des études de droit. C’est à ce moment qu’il découvre réellement la peinture grâce aux grands musées parisiens. En 1849, il revient dans sa ville natale et réalise alors ses plus belles toiles (L’Enterrement à Ornans, 1850). Il développe un style réaliste grâce à l’inspiration fournie par la vie rurale. Nombre de ses œuvres firent scandale, parmi lesquelles Les Baigneuses, qui fut acquise par le collectionneur montpelliérain Alfred Bruyas. La rencontre entre les deux hommes pousse le peintre à venir séjourner deux fois dans la région en 1853 et 1857. Il y réalise La Rencontre, où il se met en scène avec son hôte et mécène (franc succès à l’exposition universelle de 1855).

Il sillone la région et laisse des vues des cabanes de pêcheurs, du bord de mer, du pont d’Ambrussum, ou encore des domaines viticoles. Le musée Fabre de Montpellier, qui doit une majorité de sa collection au don d’Alfred Bruyas et qui conserve le troisième plus important fonds Gustave Courbet au monde (après le musée d’Orsay à Paris et le Metropolitan Museum of Art de New York), lui a consacré une exposition en 2008 intitulée « Courbet » rassemblant 116 œuvres. Une « route Courbet » a aussi été dessinée pour l’occasion, invitant les visiteurs à se rendre sur les traces du peintre en Languedoc-Roussillon, de Sète à Lunel.

Dernière modification le — par


Laisser un commentaire

  • Gustave Courbet
(1819-1877)
10/06/1819 Ornans
31/12/1877 La-Tour-de-Peilz

Auteurs associés

|

Personnages liés

Panier