Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

Georges Pompidou

Georges Pompidou

Georges Pompidou

Georges Pompidou, né le 5 juillet 1911 à Montboudif (Cantal) et mort le 2 avril 1974 dans le 4e arrondissement de Paris, est un haut fonctionnaire et homme d’État français.

Le patronyme occitan Pompidor [pɔm.pi.ˈdu] (francisé en Pompidou) désigne celui « qui est originaire du Pompidou », nom de plusieurs lieux-dits dans la région, notamment à Glénat, dont un hameau est sans doute à l’origine de la famille de Georges Pompidou, mais aussi à Soturac (Lot), Millau (Aveyron), ainsi que plusieurs lieux en Corrèze, et la commune du Pompidou en Lozère. Le toponyme lui-même désignerait un petit plateau, une hauteur au sommet aplati, d’une racine pomp-, de sens obscur, et du suffixe -idor, -ador (souvent francisé en -idou, -adou).

Agrégé de lettres, maître des requêtes honoraire au Conseil d’État et ancien directeur général de la Banque Rothschild, il devient membre du Conseil constitutionnel de 1959 à 1962, puis occupe, durant la présidence de Charles de Gaulle, la fonction de Premier ministre du 14 avril 1962 au 10 juillet 1968.

Il est élu 19e président de la République française, lors de l’élection présidentielle de 1969 jusqu’à sa mort, le 2 avril 1974.

Il reste, à ce jour, l’unique président de la Ve République dont le mandat a été interrompu par la mort. Il est aussi, avec Charles de Gaulle, le seul président à ne pas être allé au bout de son mandat sous la Ve République.

Il commence sa scolarité à Albi, où son père, professeur d’espagnol, a été nommé. Jeune homme dilettante mais élève brillant, il obtient le premier prix de version grecque au concours général en 1927. Après avoir passé son baccalauréat au lycée Lapérouse d’Albi, il étudie en classes préparatoires littéraires au lycée Pierre-de-Fermat de Toulouse puis à Paris au lycée Louis-le-Grand aux côtés de Léopold Sédar Senghor et d’Aimé Césaire. Hostile à l’Action française, il milite à la LAURS (faisant parfois le coup de poing avec des militants de la droite nationaliste) et s’inscrit au début de 1930 à une société secrète d’inspiration trotskiste qu’il appelle dans ses lettres « Le Front unique ». Il se passionne pour la littérature et la politique, en particulier pour la SFIO, où il admire Joseph Paul-Boncour.

Il est reçu à l’École normale supérieure en 1931. En 1934, il est cacique de l’agrégation de lettres et diplômé de l’École libre des sciences politiques.

Il aurait alors hésité entre une carrière dans la haute fonction publique et dans les lettres.

Dernière modification le — par


Laisser un commentaire

  • Georges Pompidou
  • Georges Pompidou
(1911-1974)
05/07/1911 Montboudif
02/04/1974 Paris

Personnages liés

Panier