Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

Edouard-Alfred Martel

Edouard-Alfred Martel

Edouard-Alfred Martel

Édouard-Alfred Martel est considéré comme le fondateur de la spéléologie moderne. Très tôt, il devient passionné de géographie et de sciences naturelles et il remporte en 1877 le premier prix de géographie au concours général. Il est grand lecteur de l’œuvre de Jules Verne. En 1866, en vacances avec ses parents, il visite les grottes de Gargas dans les Pyrénées. En 1886, après avoir terminé son service militaire, il obtient une licence de droit et il devient avocat agréé près le tribunal de commerce de la Seine. Martel consacre ses loisirs et vacances à voyager à travers la France. Pendant ses déplacements, il effectue des travaux de cartographie.

Dès 1883, il s’intéresse aux plateaux déserts des Causses, façonnés par les gorges du Tarn, de la Jonte, de la Dourbie et du Lot. En juin 1888, il commence sa carrière de spéléologue à Bramabiau (Gard). Il s’engage ainsi avec quelques compagnons dans une cavité rocheuse où s’engouffre un ruisseau connu sous le nom de Bonheur et reparaissant plus loin à l’abîme de Bramabiau. Cette expédition reconnaît deux kilomètres de galeries. Ce même mois de juin il explore avec la même équipe la grotte de Dargilan en bordure des gorges de la Jonte (Lozère) sur un kilomètre et demi. La spéléologie est née.

En 1889, il publie un recueil d’observations, qu’il intitule Les Cévennes et dans lequel il décrit cette région et ses beautés. Il visite également le gouffre de Padirac, près de Rocamadour, un puits vaste et profond dans le causse de Gramat. Il y découvre une rivière souterraine, à 100 mètres de profondeur. Martel et son cousin Gaupillat partent à la découverte avec un canot.

Ils explorent 2 kilomètres de nouvelles galeries. En 1894, il publie Les Abîmes, un ouvrage dans lequel il décrit les merveilles du monde souterrain qu’il a découvert et visité pendant les six campagnes qu’il a menées de 1888 à 1893. Au cours de cette période, il a visité et répertorié plus de 230 cavités et grottes. Il a reconnu 250 kilomètres de galeries dont il a effectué des relevés et tracés précis. Il narre dans cet ouvrage ces explorations effectuées en compagnie de Louis Armand, un de ses amis forgeron, qui devient plus tard son contremaître.

Dernière modification le — par


Laisser un commentaire

  • Edouard-Alfred Martel
  • Edouard-Alfred Martel
  • Edouard-Alfred Martel
(1859-1938)
01/07/1859 Pontoise
03/06/1938 Montbrison
,

Panier