Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

Antoine Bigot

Antoine Bigot

Antoine Bigot

Antoine Hippolyte Bigot est un poète français d’expression occitane (provençal de Nîmes) né à Nîmes dans le département du Gard en région Occitanie.

Issu d’une famille protestante, instruit, Antoine Bigot échappe aux travaux des champs, au travail manuel si répandu à cette époque et se destine au commerce. Dans les années 1850, il fait la connaissance de Jean Reboul, puis de Louis Roumieux avec lequel il se lance dans la littérature. En 1854, Frédéric Mistral et ses amis écrivains occitans provençaux fondent le Félibrige et invitent Antoine Bigot à les rejoindre. Il s’y refuse par goût d’indépendance et parce qu’il veut chanter sa ville de Nîmes dans son propre langage, son « impur patois qui s’éteint » : la langue la plus populaire de la ville.

En 1861, il devient membre correspondant de l’Académie de Nîmes, puis membre à part entière en 1864. En 1865, il est membre du Consistoire de l’Église réformée. Il meurt en son domicile de la rue Cart, le 7 janvier 1897, laissant derrière lui la renommée d’un poète estimé et d’un homme juste et droit. En 1903, sous l’influence de son ami et continuateur Jean Mejean, le buste d’Antoine Bigot est dressé près de la statue de Jean Reboul au bas du grand escalier du Jardin de la Fontaine. Gaston Doumergue, alors ministre, est présent à la cérémonie. Antoine Bigot (protestant et républicain) a souvent été opposé à Jean Reboul (catholique et royaliste).

Il est inhumé au cimetière protestant de Nîmes.

 

Dernière modification le — par


Laisser un commentaire

  • Antoine Bigot
  • Antoine Bigot
(1825-1897)
27/02/1825 Nîmes (Gard)
07/01/1897 Nîmes (Gard)

Personnages liés

Panier