Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

Les Dolmens et menhirs en Languedoc-Roussillon

Les Dolmens et menhirs en Languedoc-Roussillon

Les Dolmens et menhirs en Languedoc-Roussillon

Au Néolithique, après trois millions d’années d’une économie de prédation, l’Homme bouleverse son mode de vie en se sédentarisant, en élevant des animaux et en cultivant lui-même ses plantes. Les gisements en plein air nous laissent dorénavant, outre les outils et les restes de repas, les traces d’un comportement symbolique, une attitude nouvelle envers les défunts. La vague mégalithique touche alors le Midi qui se couvre de plus de deux-mille monuments, avec une forte concentration en Lozère (700), dans l’Hérault (700) et le Gard (450).

On trouve essentiellement des dolmens (orientés ouest ou sud-ouest) à plan simple, mais aussi des dolmens à couloir, des menhirs, et quelques cromlechs. Très prisés, les dolmens seront réemployés aux époques postérieures. De nombreux gisements de plein air sont visibles, en Languedoc-Roussillon, comme en Lozère avec la Cham des Bondons, qui possède plus de 150 menhirs sur 2 km², le causse de Sauveterre ou le causse Méjan ; dans l’Aude le menhir de Counozouls, de presque 9 mètres de haut, ou encore le dolmen Lo Morrel dos Fados (dolmen des Fées) long de 25 mètres.

Dernière modification le — par


Laisser un commentaire

  • Les Dolmens et menhirs en Languedoc-Roussillon
  • Les Dolmens et menhirs en Languedoc-Roussillon
  • Les Dolmens et menhirs en Languedoc-Roussillon

Personnages liés

Panier