Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

Les Chemins de Compostelle

Les Chemins de Compostelle

Les Chemins de Compostelle

Selon la tradition, c’est aux environs de 820 ap. J.-C. que le supposé tombeau de Saint Jacques le Majeur, proche du Christ, a été découvert à Compostelle. Ce n’est que deux siècles plus tard que Saint-Jacques-de-Compostelle devient une destination chérie des pèlerins venus de toute l’Europe. Ces derniers pouvaient emprunter quatre voies citées dans le Codex Calixtinus :

« Il y a quatre routes qui, menant à Saint-Jacques, se réunissent en une seule à Puente la Reina, en territoire espagno ; l’une passe par Saint-Gilles du Gard, Montpellier, Toulouse et le Somport ; une autre par Notre-Dame du Puy, Sainte-Foy de Conques et Saint-Pierre de Moissac ; une autre traverse Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay, Saint-Léonard en Limousin et la ville de Périgueux ; une autre encore passe par Saint-Martin de Tours, Saint-Hilaire de Poitiers, Saint-Jean d’Angély, Saint-Eutrope de Saintes et la ville de Bordeaux. »

« La route qui passe par Sainte-Foy, celle qui traverse Saint-Léonard et celle qui passe par Saint-Martin se réunissent à Ostabat et après avoir franchi le col de Cize, elles rejoignent à Puente la Reina celle qui traverse le Somport ; de là un seul chemin conduit à Saint-Jacques. »

Deux voies traversent le Languedoc-Roussillon :
– le chemin du Puy ou Via Podiensis
– le chemin d’Arles, Via Tolonosa ou Via Arletanensis

Inscrites depuis 1998 au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, les routes de pèlerinages permettent de traverser de très beaux villages mais aussi de profiter des nombreux monuments qui bordent ces voies.

Dernière modification le — par


Laisser un commentaire

  • Les Chemins de Compostelle
  • Les Chemins de Compostelle
  • Les Chemins de Compostelle
  • Les Chemins de Compostelle