Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

L’église abbatiale Sainte-Foy de Conques

L’église abbatiale Sainte-Foy de Conques

L’église abbatiale Sainte-Foy de Conques

La fondation de l’abbaye de Conques remonte au VIIIe siècle, lorsque l’ermite Dadon se retire en ce lieu pour y mener une vie contemplative. Le premier monastère bénéficie de la protection de Charlemagne, qui lui fait de nombreuses donations. Au IXe siècle, l’abbaye souhaite se doter de reliques afin d’attirer davantage de fidèles : en 866, les moines dérobent les reliques de sainte Foy, alors conservées à Agen. Ces reliques donnent naissance à un pèlerinage et, pour faire face à l’afflux de pèlerins, l’abbatiale est reconstruite à partir de 1041.

Les parties basses sont construites en grès rouge, mais ce matériau est vite jugé trop friable et donc remplacé, par une pierre calcaire de couleur jaune. L’église est construite selon un plan en croix classique ; sa nef est voûtée en berceau, sa croisée est voûtée d’une coupole sur trompes ; le choeur est entouré d’un déambulatoire à chapelles rayonnantes. Les 250 chapiteaux constituent un témoignage exemplaire de la sculpture romane : feuilles nues, scènes profanes et religieuses, bestiaire fantastique, entrelacs et palmettes… L’abbatiale sainte-Foy est célèbre pour son tympan sculpté représentant le Jugement dernier, réalisé au début du XIIe siècle ; il se divise en trois registres séparés par des bandeaux et compte 124 personnages ; le Christ en majesté est encadré des élus sur sa droite et des damnés sur sa gauche.

L’abbatiale abrite également un riche trésor qui compte quelques exemples remarquables de l’orfèvrerie des XIe et XIIe siècles : ainsi la statue-reliquaire de sainte Foy, faite de plaques d’or et d’argent sur une âme en bois, la chasse de Pépin d’Aquitaine ou le A de Charlemagne. Entre 1987 et 1994, l’artiste aveyronnais Pierre Soulages a réalisé pour l’abbatiale une série de 104 vitraux contemporains. Le cloître, édifié à la fin du XIe siècle, avait complètement disparu ; des travaux de restauration entrepris à partir de 1972 ont permis de restituer son aire d’origine et de remonter le bassin claustral de serpentine verte.

L’abbatiale Sainte-Foy a été classée Monument Historique en 1840 et est inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998.

Dernière modification le — par


Mots-clefs :

Laisser un commentaire

  • L’église abbatiale Sainte-Foy de Conques
  • L’église abbatiale Sainte-Foy de Conques
  • L’église abbatiale Sainte-Foy de Conques
  • L’église abbatiale Sainte-Foy de Conques

Personnages liés

Panier