Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

L’Arc de Triomphe de Montpellier

L’Arc de Triomphe de Montpellier

L’Arc de Triomphe de Montpellier

À la fin du XVIIe siècle, l’arc de triomphe de Montpellier ou la “porte du Peyrou” fut construit en seulement un an en 1691, afin de participer à l’embellissement des villes décidé par Louis XIV, mis en oeuvre par l’intendant de la province, Nicolas Lamoignon de Basville. Le projet, dessiné par François II d’Orbay et réalisé par Augustin-Charles D’aviler sur un des points les plus hauts de la ville, avait pour objectif final la création d’une place royale hors les murs, l’arc de triomphe est orné de bas-reliefs louant le règne du Roi. La sculpture est réalisée par le montpelliérain Philippe Bertrand.

Les médaillons, évoquant allégoriquement quelques grands actes du règne du monarque, représentent : côté campagne, Louis XIV sous les traits d’Hercule foulant le lion d’Angleterre et mettant en fuite l’aigle de l’Empire, la Prise de Mons et de Namur ; côté ville, la Révocation de l’Edit de Nantes, la Création du canal des deux mers.

Enjambant la rue Foch, l’arc de triomphe se situe dans l’alignement de la statue équestre de Louis XIV et du château d’eau de l’aqueduc “romain”, en fait l’aqueduc Saint-Clément fut bâti par Pitot en 1753 (la ville de Montpellier n’est “que” millénaire).

La dédicace latine gravée sur l’attique peut être traduite par : « La paix a été rendue sur terre et sur mer par Louis le Grand, dont le règne fut de soixante-douze années, qui sépara, contint et s‘attacha les peuples alliés en une guerre de quarante années. »

Rénové en 2003, il est un monument capital au sein de la ville de Montpellier, aussi bien par son architecture que par son histoire.

Dernière modification le — par


Laisser un commentaire

  • L’Arc de Triomphe de Montpellier
  • L’Arc de Triomphe de Montpellier

Panier