Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

L’Abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert

L’Abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert

L’Abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert

C’est en 804 que l’abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert appelée aussi abbaye de Gellone est fondée par le comte de Toulouse, Guillaume de Gellone, cousin de Charlemagne ayant décidé, après une carrière militaire, de devenir moine bénédictin. À partir du Moyen-Âge, l’abbaye est un lieu de pèlerinage grâce à des reliques importantes telles qu’une pièce de la Sainte-Croix ou le tombeau de Guillaume d’Orange, canonisé sous le nom de saint Guilhem. Au XIe siècle une restauration est entamée dans un style roman. Comme pour de nombreuses autres abbayes les conflits de religion et la Révolution sont néfastes à Saint-Guilhem qui est pillée et vendue en tant que bien national (l’abbaye d’Aniane toute proche, Ordre de Saint Benoît, fût, elle, complètement détruite). Le monastère devient alors une filature et une tannerie. En 1840, l’abbaye est inscrite sur la liste des monuments historiques, ce qui permet de la sauver de l’abandon. En 1998 elle est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des chemins de Compostelle en France. L’abbaye est située non loin de Saint-Jean-de-fos et surplombe les gorges du fleuve Hérault (Pont du Diable et la grotte de Clamouse).

Dernière modification le — par


Laisser un commentaire

  • L’Abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert
  • L’Abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert
  • L’Abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert
  • L’Abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert

Panier