Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

Cité épiscopale d’Albi

Cité épiscopale d’Albi

Cité épiscopale d’Albi

La cité épiscopale d’Albi est un ensemble architectural essentiellement médiéval situé dans la ville d’Albi, en France. Sa construction est marquée par la brique rouge de terre cuite.

L’ancienne puissance politique et économique des évêques d’Albi transparaît dans les deux éléments majeurs, la cathédrale Sainte-Cécile et le palais de la Berbie. Ferme bastion catholique face au catharisme et au protestantisme, la ville a cependant connu un contre-pouvoir bourgeois, dont la présence est attestée par de remarquables hôtels particuliers.

La cité épiscopale se trouve sur la rive gauche du Tarn et correspond au centre historique ancien d’Albi. Ses limites sont les quartiers du Castelviel, du Castelnau, du bourg de Saint-Salvy et des Combes. Les deux berges du Tarn sont aussi comprises, entre le pont vieux inclus et le pont ferroviaire exclu. Une zone tampon entoure la zone classée et le patrimoine y est également préservé1. La couleur archi dominante est le rose-ocre-rouge de la brique et de la tuile romane. Sa généralisation probable, entre 1220 et 1240, crée une unité de couleur, de matériau et de style architecturala 1, ponctuée par quelques éléments en pierre et de nombreuses maisons à colombage.

Elle est dominée par la cathédrale Sainte-Cécile, centre de la zone et comprend le palais de la Berbie (siège du musée Toulouse-Lautrec), la Collégiale Saint-Salvi et son cloître adjacent, le pont vieux qui date du XIIe siècle, et les jardins en terrasses de la berge nord du Tarn. Les maisons de la zone classée comprennent de nombreux exemples de construction à colombage. Les immeubles plus récents ont abandonné la structure en bois, mais dans les deux cas, la brique rouge domine et donne une remarquable unicité à l’ensemble.

Située en bordure du Tarn, la vieille ville d’Albi, dans le sud-ouest de la France, reflète l’épanouissement d’un ensemble architectural et urbain médiéval dont témoignent aujourd’hui encore Le Pont-Vieux, le bourg de Saint-Salvi et son église (Xe – XIe siècle). Au XIIIe siècle, la ville devint une puissante cité épiscopale au lendemain de la croisade des Albigeois contre les Cathares. D’un style gothique méridional original à base de briques aux tons rouge et orangé fabriquées localement, la cathédrale fortifiée qui domine la ville (XIIIe siècle) illustre la puissance retrouvée du clergé romain. Elle est complétée par le vaste palais épiscopal de la Berbie qui surplombe la rivière et est cernée par des quartiers d’habitations datant du Moyen Âge. La cité épiscopale d’Albi forme un ensemble de monuments et de quartiers cohérent et homogène qui n’a pas subi de changements majeurs au fil des siècles.

Dernière modification le — par


Laisser un commentaire

  • Cité épiscopale d’Albi
  • Cité épiscopale d’Albi

Liens importants

Auteurs associés

|

Personnages liés

Panier