Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

Les Romains

Les Romains
Lirelif publicité
Votre publicité ici. Contactez-nous

Les Romains

La romanisation prend en Languedoc-Roussillon la suite de l’hellénisation. Les Romains sont présents dès le IIIe siècle av. J.-C. pour le négoce et sont en lien surtout avec Marseille, qui, en difficulté au IIe siècle fait appel aux légions. Celles-ci répondent et en profitent pour généraliser le conflit. La soumission se fait avec peu de résistance, et Domitius et son fils fondent Narbonne en 118 av. J.-C. afin de s’installer durablement sur le territoire. Ils poursuivent une colonisation continentale (appelée Transalpine ou Provincia) là où les Grecs ne s’étaient concentrés que sur la façade maritime et le commerce, une bonne illustration de ce phénomène étant la création de la Via Domitia sur un axe naturel reliant l’Espagne à l’Italie. La route sera progressivement aménagée et plantée de bornes de pierre tous les 1000 pas (environ 1500 mètres).

Des révoltes de Volques et des invasions germaniques éclatent au Ier siècle, engendrant des saccages, mais sont réprimées. Leur succéde une longue période de paix de trois siècles, la Pax Romana. Marseille ayant pris un autre parti que celui de Rome est assiégée, ce qui bénéficie à Narbonne qui sera fortement imprégnée de la présence romaine. En 27 av. J.-C., Auguste donne à la province le nom de Narbonnaise. Comme toujours dans l’histoire de la région, les colons cohabitent avec les traditions des indigènes.

Mais peu à peu la société la plus évoluée s’impose dans les pratiques sociales, politiques et culturelles. On peut parler d’une civilisation “gallo-romaine” à partir du Ier siècle ap. J.-C. Des villes sont créées le long des axes principaux de communication  : Via Domitia, Lyon-Arles, voie d’Aquitaine (de Narbonne à Bordeaux). La colonie s’organise à la manière romaine  : plan des villes (dont le tracé se lit encore dans la plupart des villes contemporaines), cadastre, impôts, villae… et la langue romaine se répand.

À partir du IIIe siècle commence une période trouble. Les invasions germaniques reprennent, ouvrant la voie aux guerres civiles. Une nouvelle paix sera rétablie par Dioclétien à la fin du IIIe siècle et durant le IVe siècle (en fait, les tensions persistent en Gaule mais la région, éloignée, ne sera atteinte qu’au Ve siècle) Ici se situent les débuts, mal connus, du christianisme. L’empire romain d’Occident tient encore quelque temps face aux barbares mais en 476 c’est la chute, marquant le début d’une nouvelle ère  : le Moyen-Âge.

Dernière modification le — par


Lirelif publicité
Votre publicité ici. Contactez-nous

Laisser un commentaire

  • Les Romains
  • Les Romains
  • Les Romains
  • Les Romains
  • Les Romains
  • Les Romains