Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

Les Celtes

Les Celtes

Les Celtes

Au IIIe siècle av. J.-C., à l’aboutissement d’un processus de migration complexe initié au Ve siècle, les Volques, peuples celtes, ont installé leur domination dans le sud de la Gaule. Cela ne s’est pas fait sans violence mais on assiste surtout à une véritable intégration par le biais de brassages, au point que les auteurs antiques ne définissent plus les habitants que par les termes de “celtoligures” ou “celtibères”. L’économie d’Agde est relancée, après la période creuse de la conquête, par la soif de produits grecs (céramiques, armes, bijoux) et issus de l’agriculture (huile, vin)  ; les oppida retrouvent une seconde jeunesse comme à Ensérune dont le nouveau plan d’urbanisation et les maisons sont inspirés de modèles grecs (pièces multiples autour d’une cour centrale à impluvium).

Certaines villes sont en plein essor comme Béziers ou Nîmes (Nemausus), qui se voit dotée d’une enceinte fortifiée flanquée d’une tour monumentale ultérieurement intégrée dans la muraille augustéenne (tour Magne). Les celtes adoptent l’alphabet grec pour transcrire leur langue.

Au IIe siècle av. J.-C., le Languedoc-Roussillon est constitué d’un mélange d’éléments de triple origine. Un certain équilibre est atteint dans cette civilisation métissée assez avancée, avant de se trouver confrontée à l’impérialisme romain, qui se fera par la force. Mais la faible résistance rencontrée ouvrira la voie à une intégration somme toute rapide sans doute liée à sa tradition de mélange des peuples et au degré de civilisation plus avancé que dans le reste de la Gaule qui ne sera conquise que trois quarts de siècle plus tard.

Dernière modification le — par


Laisser un commentaire

  • Les Celtes