Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

Saint-Bertrand-de-Comminges

Saint-Bertrand-de-Comminges

Saint-Bertrand-de-Comminges

Lugdunum Convenarum, la cité des Convènes, est fondée dans la première moitié du IIe siècle av. J.-C. En 20 av. J.-C., Saint-Bertrand-de-Comminges acquiert le statut de colonie romaine, ce qui témoigne de son importance démographique et économique ; des vestiges gallo-romains sont encore visibles aux environs de la ville actuelle. Au Moyen Âge, les habitants délaissent la ville basse pour se concentrer dans la ville haute, édifiée sur une colline. Au XIe siècle, Bertrand de l’Isle est nommé évêque du Comminges : c’est grâce à lui que sont édifiées la cathédrale Sainte-Marie et la basilique Saint-Just-de-Valcabrère ; lorsqu’il est canonisé, au XIIIe siècle, la ville prend son nom. Les reliques de saint Bertrand sont transportées dans la cathédrale au XIVe siècle et le village devient le centre d’un important pélerinage.

Le comté de Comminges perd son indépendance au milieu du XVe siècle, date à laquelle il est rattaché à la couronne de France. Saint-Bertrand-de-Comminges conserva le statut d’évêché jusqu’en 1790 et de chef-lieu de canton jusqu’à la fin du XIXe siècle. La commune, qui compte quelque 200 habitants, vit désormais essentiellement du tourisme et de l’agriculture.

Dernière modification le — par


Mots-clefs :

Laisser un commentaire

  • Saint-Bertrand-de-Comminges
  • Saint-Bertrand-de-Comminges
  • Saint-Bertrand-de-Comminges

Auteurs associés

|

Panier