Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

Rodez

Rodez

Rodez

Rodez aurait été fondée au Ve siècle av. J.-C. par les Rutènes. Capitale du Rouergue sous les Romains, la ville n’échappe pas aux invasions au cours du Moyen Âge (Wisigoths, Francs, Maures, Anglais…). A cette époque, la ville est divisée entre les comtes, qui contrôlaient le bourg, et les évêques, qui dirigeaient la cité. Les comtes de Rodez, qui se sont octroyés des privilèges royaux, comme battre monnaie, finissent par entrer en conflit avec le roi de France : Jean V est battu et tué à Lectoure en 1473. Rodez est finalement rattachée à la couronne de France en 1589 après l’avènement d’Henri IV (1572), comte de Rodez.

Aux XVIIe et XVIIIe siècle, la ville prospère économiquement mais finit par pâtir de l’ouverture de nouvelles routes commerciales, moins accidentées, à l’ouest. A la Révolution, Rodez devient préfecture du département de l’Aveyron. Sous la Restauration, Rodez devient tristement célèbre par le meurtre de l’ancien procureur impérial Fualdès, qui fut l’une des plus célèbres affaires judiciaires du XIXe siècle. La ville se développe économiquement et culturellement ; en 1836, Hippolyte de Barrau y fonde la Société des lettres, sciences et arts de l’Aveyron, reconnue d’utilité publique en 1857. A partir du XXe siècle, Rodez a mené de grands travaux de réhabilitation de son centre ancien et de développement urbanistique : la construction du viaduc de Bourran, en 1990, a ainsi permis l’essor d’un nouveau quartier, l’implantation d’un complexe hospitalier et la création d’antennes de l’université de Toulouse. Le musée consacré à l’artiste Pierre Soulages ouvrira ses portes en mai 2014.

La ville est labellisée “Villes et Pays d’Art et d’Histoire” et s’engage dans une démarche active de connaissance, de conservation, de médiation et de soutien à la qualité architecturale et du cadre de vie.

Dernière modification le — par


Laisser un commentaire

  • Rodez
  • Rodez

Panier