Contactez nous
04 26 78 36 60

Lire en Occitanie

1 Article

Jean Joubert

Jean Joubert

Jean Joubert

Jean Joubert, avant tout poète jusque dans ses romans, a été salué comme l’un des premiers poètes lyriques de sa génération. Après sa mort, la ministre de la culture Fleur Pellerin salue une grande figure de la vie littéraire. Il a beaucoup écrit pour l’enfance et la jeunesse.

Jean Joubert passe son enfance dans le village de Toul (Meurthe et Moselle) qui deviendra la banlieue industrielle de Montargis. De cette expérience, il restera marqué et c’est un thème qui est sous-jacent dans toute son œuvre et plus particulièrement dans L’Homme de sable.

C’est pendant ses études au collège de Montargis, que Jean Joubert découvre la poésie et se met à écrire des vers, initié par un oncle sabotier, très proche de lui. En 1948, il déménage à Paris où il entreprend des études de philosophie à la Sorbonne avant de se tourner vers des études d’anglais.

C’est en 1953 qu’il rejoint Montpellier pour y préparer l’agrégation d’anglais et où il enseignera l’anglais au “vieux lycée” de garçons, puis au lycée Joffre.

En 1955, il se marie avec Denise qui est professeur de Lettres, et parait son premier recueil de poème “Les Lignes de la main” qui obtiendra le prix Antonin-Artaud. En 1958, il participe à la création de la revue littéraire “Les cahiers de la Licorne” avec d’autres écrivains comme Frédéric Jacques Temple et Henk Breuker.

La guerre d’Algerie le marquera sans qu’il l’evoque directement dans ses écrits. À partir de 1962, année où il a été nommé assistant à la faculté de lettres de Montpellier, Jean Joubert s’installe à Guzargues avec sa famille.

Jean Joubert était président de la première Maison de la poésie du Languedoc-Roussillon à Montpellier. Elle porte aujourd’hui son nom.

Son œuvre comprend une douzaine de recueils de poèmes dont “le Chasseur de Sylans” en 1974, “Les Poèmes 55-75” ; des livres pour les enfants et des romans : “La Forêt blanche” en 1962, “La Neige de juillet” en 1963, “Un bon sauvage” en 1972 et “L’Homme de sable” en 1975 couronné par le Prix Renaudot.

Dernière modification le — par


Laisser un commentaire

27/02/1928 Châlette-sur-Loing (45)
28/11/2015 Montpellier (34)

Panier